Séance d'informations

04 Septembre 2019

affiche

Le Salon FERIN (Faciliter les échanges et revaloriser les Investissements), c’est du 10 au 11 Octobre prochain au Palais des Congrès de Lomé. Les préparatifs de l’évènement, lancé depuis le 07 Août dernier, vont bon train. C’est ce que l’on retient au terme d’une rencontre qui a eu lieu ce jour entre les responsables de l’association Terreau Fertile, organisatrice de l’évènement, son principal partenaire, la CCIT (Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo) et les partenaires de développement et acteurs économiques.

Au cours de cette rencontre qui marque un nouveau pas dans les préparatifs, il a été partagé avec les participants, les différentes informations concernant les activités au programme de ce salon mais aussi et surtout, les objectifs et comment faire pour y prendre part à ce rendez-vous de deux jours. Des réponses ont été apportées au passage aux différentes préoccupations soulevées par les participants.

Des mots du président de la CCIT, Germain Meba, il en ressort que ce salon de par son objectif qui est « de faire du Togo un hub d’investissement répond parfaitement au PND (Plan National de Développement) impulsé par le Chef de l’Etat qui voudrait que dans les années 2020, on soit un pays assez dynamique à travers ses trois axes » et a le plein soutien de cette chambre. « A la CCIT, nous sommes beaucoup plus les facilitateurs et nous voudront appuyer toute initiative qui va dans ce sens qui va permettre de générer de la croissance, d’appuyer la jeunesse qui a besoin de ces initiatives. Vraiment, pour nous, c’est une bonne initiative qui va créer de l’émulation et nous serons prêts à appuyer aussi ceux qui seront retenus au terme du concours T-fertile », ce sont là des mots rassurants du premier responsable des opérateurs économiques togolais.

Président de l’association Terreau Fertile, Biyélo Donko, y est allée d’une présentation des activités prévues. « Il y a une liste d’activités qui a été présentée qui font parti de l’évènement que nous préparons pour les 10 et 11 Octobre prochains au Palais des Congrès de Lomé. Et cet évènement, c’est le Salon FERIN. C’est une plateforme qu’on veut mettre en place pour permettre un cadre d’échanges, de partage, de réflexion mais aussi d’innovations, à tous les acteurs partenaires du développement, à tous les acteurs économiques afin qu’ils puissent trouver dans ce salon tous les éléments toutes matières pouvant permettre d’insuffler un certains dynamique à l’économie et à la croissance économique. L’idée ce salon, c’est de faire du Togo un hub d’investissement par excellence et je pense que tout un chacun d’entre nous avons notre responsabilité, notre rôle à jouer là dedans. Donc, c’est pour vraiment inciter les uns et les autres à pouvoir mettre la main à la pâte dans la construction de ce pays que nous voulons refaire, moderne et performant ».

Elle y détecte d’ailleurs des différences entre le Salon FERIN et les autres salons qui ont lieu ici et là au Togo. « La différence du salon résident dans le format dans le sens où, il est attendu 3000 participants qui seront orientés dans diverses activités à travers les conférences que nous allons avoir. Ces conférences vont regrouper plusieurs thématiques qui seront débattus avec plusieurs orateurs, plusieurs speakers qui viendront donner un éclairage sur les différents points qui seront soulevés. Secondo, nous auront des ateliers de formations adressés à la jeunesse qui permettront de pouvoir adresser certaines problématiques d’information et de formation de la jeunesse. Il y aura aussi des stands d’exposition. Tous ces éléments regroupés dans un seul salon, c’est vraiment inédit et c’est pourquoi nous lançons un appel aux jeunes, aux chefs d’entreprises de pouvoir saisir cette opportunité offerte pour en tirer les meilleurs éléments », a développé Mme Donko.

Elle y convie donc les jeunes gens et autres acteurs économiques à manifester leur intérêt pour ce Salon où « des innovations seront présentées par certaines structures qui font dans la technologie, vous aurez des présentations de produits et services, des structures qui y seront », car pour elle, « y être donc c’est prendre une longueur d’avance sur ceux qui n’y seront pas ».